Pray for Paris - 13 novembre 2015

by - 10:28

 Ce cœur qui haïssait la guerre

 "Mais non, c'est le bruit d'autres cœurs, de millions d'autres cœurs
battant comme le mien à travers la France.
Ils battent au même rythme pour la même besogne tous ces cœurs,
Leur bruit est celui de la mer à l'assaut des falaises...
Mais un seul mot : Liberté a suffi à réveiller les vieilles colères
Et des millions de Français se préparent dans l'ombre
à la besogne que l'aube proche leur imposera.
Car ces cœurs qui haïssaient la guerre battaient pour la liberté
au rythme même des saisons et des marées,
du jour et de la nuit."

                                                                                       Robert Desnos




You May Also Like

2 commentaires

  1. Bel hommage a cette incompréhensible violence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le poème paraît tellement réel à la lumière des événements survenus vendredi...

      Supprimer

Mon fil instagram